Rechercher
  • Thierry Buridant

Les étirements

Mis à jour : 27 mars 2020

Les étirements sont nécessaires à la pleine liberté de notre corps. S'exerçant sur les raideurs que nous subissons tous, ils favorisent un retour à une plus grande élasticité. Cela nous permet de vivre au quotidien sans contrainte.

Les étirements doivent être réalisés dans le respect des structures qu'ils étirent: Il n'est pas nécessaire de s'étirer juste après une activité physique. Il faut mieux attendre quelques heures, et surtout, ne pas forcer.


En posture, le travail consiste à associer à une très légère mise en tension une succession d'expirations lentes et profondes pour favoriser un état de détente. Progressivement les raideurs mécaniques cèdent.


Tout l'art consiste à cibler les endroits qui en ont besoin, et de prendre le temps.



sans forcer, je laisse glisser mes mains, jusqu’où elles peuvent vers mon pied. Je n'hésite pas à arrondir le dos, pour que chaque étage profite de l'étirement.









Le dos arrondi, mon corps pèse vers le bas. Je souffle longuement.






Là, ce sont mes jambes qui pèsent. Je ne force pas sur les cervicales, sous peine de me faire mal.








jambes croisées, elles entraînent mon bassin et le bas de mon dos en torsion. Je souffle longuement, la tension cède , mon corps s'étale.








Emporté par mes membres, c'est tout le plan antérieur de mon corps dont la tension cède: (œsophage estomac, diaphragme).

Très bien pour assouplir une cyphose.





Étirement des structures du compartiment externe du genou.

Je place mon "éminence thénar" et mon pouce derrière le compartiment externe du genou, que je pouce vers le bas. Puis je viens replier le genou dessus, avec le pois de mon corps. Il ne faut bien évidement pas forcer.

on peut faire la même chose au niveau du compartiment interne du genou.



Étirement des ligaments externes de la cheville.

j'empaume le talon que je pousse vers l’extérieur, puis je viens m’asseoir sur ma main pour favoriser l'étirement. Je ne force pas,



Étirement des ligaments internes de la cheville.

j'empaume le talon que je pousse vers l’intérieur, puis je viens m’asseoir sur ma main pour favoriser l'étirement. Je ne force pas,


495 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout